"Le malade est découpé par les médecins"

"Le malade est découpé par les médecins"

Citation un peu arrangée de l'excellent article de Françoise Taïebi sur Atoute.org, Communication médecin-malade : Du bon sens au bon soin, dont nous vous recommandons vivement la lecture.

Le malade n’est plus une entité mais il est découpé en segments. Chacun des nombreux acteurs du soin se voit contraint de « faire avec » son petit morceau de malade.

L'auteure y souligne à juste titre que notre toute la logique de notre médecine actuelle est de se spécialiser à outrance, sans écoute et compréhension globale du patient. Tout le système pousse dans ce sens, système où seuls les actes sont "valorisés", au détriment de l'écoute et la compréhension du patient :

Sur le plan médico-juridique, « on » oubliera que le médecin n’a pas été à l’écoute, mais surement un peu moins que le patient n’a pas été examiné. Alors que nous savons bien que l’écoute est la base du diagnostic et de la prise en charge.

Pourtant on le sait, et on le rappelle ici régulièrement : l'écoute, l'empathie... sont des éléments clés pour un meilleur suivi et une meilleure efficacité des traitements.

Les temps d’explication, de réassurance et d’écoute sont primordiaux en médecine, qu’elle soit généraliste ou spécialisée. Il faut : écouter la plainte ; rassurer ; informer puis recueillir les préférences du malade pour les différents choix thérapeutiques. Sinon comment obtenir la compliance nécessaire à l’efficacité thérapeutique ? (...) Les patients ont besoin de se sentir suffisamment considérés, compris et soutenus pour adhérer à un quelconque traitement.

Un article à lire de toute urgence. Et à faire lire à votre médecin ?

Votre avis