Tous les avis de Bigaloo

Qualité d'écoute:
1
Inspire confiance:
1
Je le recommande:
1
Commentaire
Pire expérience de ma vie. J’arrive à 17h pour un détartrage. À l’arrivee une jeune blonde du nom de Tiffany me jette littéralement en salle d’attente sans me dire un mot. Je demande si je vais passer à l’heure elle me dit : «  bon écoutez j’ai pas le temps vous verrez ». J’attends 10 minutes, 20 minutes, 30 minutes. Je perds patience je sors de la salle mais il n’y a personne. Je dois crier « excusez moi? » plusieurs fois pour que la même Tiffany sorte et me dise de façon toute aussi irrespectueuse : « attendez encore ». Après une heure d’attente je retourne la voir, vraiment exténuée (le docteur a terminé l’operation qu’il réalise) et je lui demande de faire quelque chose. Elle me renvoie à la salle d’attente. Je lui demande si au moins elle a bien noté que je venais pour un détartrage et elle me dit : « vous verrez avec le docteur » Je retourne donc en salle d’attente. Là, un ami du patient précédent m’explique que son rendez vous était à 15h pour une opération de 3h. Donc mon rendez vous de 17h passait aux oubliettes d’office .. gros problème d’organisation. Le docteur sort enfin après 1h45 d’attente. Je vais vers lui en disant : « écoutez ça fait 1h45 que j’attends, personne ne m’explique rien, votre assistante ne répond pas à mes questions, ce n’est pas normal » Et là, il m’aboie littéralement dessus en me disant : « c’est la vie je peux rien y faire ». Je demande si je peux donc m’installer pour mon détartrage (c’est ce que j’ai demandé au moment de la prise de rendez vous) et il me dit : « ah bah non, je n’en fais pas directement il y a d’abord une consultation de 100 euros. » Je lui demande pourquoi personne ne m’a prévenue quand je suis arrivée, pourquoi Tiffany n’a pas pris la’ peine de me dire ça quand je lui ai demandé, pourquoi personne n’est a l´accueil pour informer des retards et s’assurer que le rendez-vous va bien se faire. Il me dit : « c’est pas ma faute mademoiselle, c’est comme ça, c’est la vie, au revoir. » Un homme monstrueux dans sa manière de s’adresser à moi. Une équipe irrespectueuse au possible, sans aucune empathie. Un gros problème d’organisation. J’espere qu’un jour les médecins réaliseront que nous sommes des patients, pas des clients. Des humains, pas des noms sur leur liste.