Tous les avis de olivinfo

Qualité d'écoute:
2
Inspire confiance:
2
Je le recommande:
3
Commentaire
Pour ma part, je n'ai pas été satisfait du docteur Touizer, dont la consultation n'a pas répondu à mes attentes. En effet, si j'ai accepté d'aller voir un(e) nutritionniste, c'est avant tout pour m'aider à perdre davantage de poids. Or, à l'issue de cette consultation, je n'ai pas eu le sentiment d'avoir été écouté. Pour commencer, le docteur Touizer a tout bonnement refusé toutes mes propositions au motif que je ne correspond pas aux critères. Pourtant, cette position n'est pas partagée par tous les médecins. Or, avec l'évolution de la médecine, il existe maintenant des ballons pouvant durer jusqu'à un an, ou encore la méthode Aspire Assist, système développée aux Etats-Unis. Cela aurait été bien d'en parler. Seulement, j'ai juste hérité d'une prescription diététique. Cependant, dans mon cas, celle-ci reste nettement insuffisante. Par contre, elle m'a conseillé de faire 10 000 pas par jour. Certes, mais comment voulez-vous marcher autant de kilomètres quand vous travaillez ? C'est tout juste impossible pour moi. On est déjà assez fatigué par une semaine de travail. Petite précision : il faut plusieurs mois avant d'obtenir un rendez-vous pour une consultation à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (et uniquement les mardis matins). De plus, je n'ai toujours pas eu connaissance des résultats complets de ma prise de sang, bien que je me souvienne que l'infirmière m'avait prélevé pas moins de 12 échantillons. En fait, ce que je reproche surtout à l'ensemble de l'équipe médicale de l'institut E3M, c'est que personne n'a cherché à prendre de mes nouvelles, de voir comment les choses évolues. Or, pour moi, un bon médecin se doit d'être à l'écoute de ses patients. Il est censé les aider, les soutenir, les rassurer, etc., y compris entre deux consultations, et davantage dans cette lutte permanente contre l'obésité, même si je comprends parfaitement que je suis loin d'être le seul patient. Finalement, j'ai tellement été découragée par cette première expérience que j'ai préféré changer de médecin.